Le système immunitaire

mercredi, 17. octobre 2018

Le système immunitaire

Qu'est-ce que le système immunitaire ?

C'est un système de défense endogène, qui protège et défend le cheval contre les agressions extérieures néfastes, comme les agents pathogènes ou les poisons. Il protège l'ensemble du corps, comme un filet. Ce système est notamment composé de la peau, des membranes muqueuses, de la salive, de l'estomac, de la rate, des ganglions lymphatiques, des amygdales et des intestins - des organes importants qui doivent travailler ensemble pour assurer le maintien du système immunitaire :

  • La peau, par exemple, en tant que plus grand organe du cheval, enveloppe complètement le corps, le maintient et le protège. Elle empêche la pénétration de germes étrangers dans son environnement légèrement acide.
  • La salive et les larmes protègent également les enzymes des germes.
  • L'estomac produit de l'acide gastrique, qui peut tuer de nombreux germes lorsqu'ils pénètrent dans le corps.

Ce système de défense est inné, mais il existe également différents mécanismes de défense qui ne sont déclenchés que par le contact avec un agent pathogène, et activés en cas de besoin. Les perturbations du système immunitaire sont la cause d'allergies (réactions excessives du corps) ou d'un déficit immunitaire.

Le cheval est ce qu'il mange.

Une alimentation correcte et appropriée est la base d'un système immunitaire en bonne santé :
Mangeant quasiment en continu, le cheval a besoin de suffisamment de foin et de fibres brutes, très peu de (voir aucune) pause dans son alimentation, et une bonne minéralisation de base. Les oligo-éléments essentiels et les vitamines que le cheval ne peut pas produire lui-même doivent être apportés via l'alimentation. L'intestin, en tant qu'organe central du métabolisme, constitue, entre autres, un habitat important pour les micro-organismes, essentiels à des processus métaboliques importants.

Des défis pour le système immunitaire

  • Chaque année, le cheval re-crée presque l'intégralité de sa robe - non seulement en automne mais aussi au printemps. Le changement de robe représente un effort énorme pour le cheval, dépensant beaucoup de nutriments et d'énergie.
  • En automne, les conditions de luminosité et d’air changent également : l'air devient plus sec et plus poussiéreux, les chevaux reçoivent moins de soleil et sont généralement moins en mouvement, ce qui affecte également leur métabolisme. Le changement de nourriture - de l'herbe des pâturages d'été au foin - challenge également l'intestin.
  • Pendant la saison froide, le système immunitaire du cheval doit relever d'autres défis : les températures baissent, le climat et le sol deviennent plus humides, les vents deviennent plus forts. Par conséquent, malheureusement, c'est aussi le moment où les chevaux sont les plus exposés aux maladies comme le rhume et la toux, mais aussi la fièvre de boue.

Prophylaxie et soutien

Via l'alimentation, il est possible de stimuler et renforcer le système immunitaire du cheval, prévenant ainsi les maladies ou raccourcissant le temps d'infection.

Le zinc est l’un des oligo-éléments essentiels et est très important pour un système immunitaire en bonne santé. Malheureusement, il ne peut pas être stocké dans le corps et doit donc être apporté régulièrement via la nourriture - plus particulièrement durant les périodes difficiles, comme lors du changement de robe ou dans le cas d'une maladie déjà présente.

Le cumin noir est une épice orientale utilisée comme remède depuis des milliers d'années. Il peut aider le corps à former des cellules importantes de la moelle osseuse et favoriser la production d'interféron. L'interféron protège les cellules normales des effets néfastes des maladies virales et détruit les cellules pathologiques. Il augmente également le nombre de cellules B qui produisent des anticorps.

  • En outre, la graine de cumin noir et l'huile de cumin noir contiennent des acides gras oméga-3 précieux, connus pour leur effet anti-inflammatoire.
  • Les pellets sont légèrement moins gras, mais présentent des propriétés similaires à celles de la graine ou de l'huile. Ils sont pressés à froid et prêts à être ingérés.

Le cumin noir est idéal chez les chevaux souffrant de maladies respiratoires, mais également en cas de problèmes de peau tels que l'eczéma d'été.